Meaux Le père de Manuella témoigne : « Sans elle, nous ne vivons plus »

Un mois jour pour jour après la disparition de Manuella Llambrich, voici l'intégralité de l'interview que son père nous a accordé. Un papa rongé par l'inquiétude.

Dernière mise à jour : 20/01/2014 à 08:13

Christophe Llambrich passe tout son temps à essayer de retrouver la piste de sa fille.
Christophe Llambrich passe tout son temps à essayer de retrouver la piste de sa fille.
Barbe mal taillée et visage marqué par l’angoisse, Christophe Llambrich nous a reçus chez lui, à Meaux, où il vit avec son amie et leur fils, Tiago. Sa première fille, Manuella, 16 ans, n’a plus donné signe de vie depuis le 20 décembre 2013. Portable éteint, silence radio sur les réseaux sociaux, aucune image sur les vidéos de surveillance : l’inquiétude du papa grandit de jour en jour.

Où en sont les recherches pour retrouver Manuella ?

On n’en sait pas beaucoup plus. Les gendarmes de Lizysur- Ourcq, en charge du dossier, ne nous communiquent aucune information, pour le bien de l’enquête disent-ils. Ça me rend fou. Je ne sais pas où est ma fille et je ne sais pas où en sont les enquêteurs. Je ne sais rien en fait, à part qu’ils sont trois gendarmes à travailler sur le dossier. J’essaie de faire pression pour que ça bouge plus vite.

Que faites-vous ?

Depuis sa disparition, je me consacre entièrement à sa recherche. J’ai arrêté de travailler. Je suis couvreur auto-entrepreneur donc je ne touche rien. J’ai commencé par lancer un avis de recherche sur le web, que j’ai aussi affiché un peu partout. J’ai créé une page Facebook “Retrouvons Manuella”. Je passe mes nuits sur l’ordinateur à essayer de recouper les informations. J’ai contacté les hôpitaux, les gares. Certains témoins ont affirmé l’avoir vu à Chessy, au Val d’Europe, à Lagny et même à Coulommiers. Mais il faut faire le tri, c’est compliqué. À chaque fois, je prends ma voiture et je fonce sur place pour ne pas perdre de temps. Je donne toutes les informations que je récupère à la gendarmerie. Je ne dors plus, je ne mange plus beaucoup. J’ai des questions plein la tête. C’est dur, ça commence à peser.

Avez-vous une conviction, une thèse que vous privilégiez ?

Non. Nous manquons d’indices. Elle aurait laissé une lettre, un message… Mais là (il soupire)… En plus, rien ne vient corroborer les témoignages : Manuella n’apparaît sur aucune image des caméras de vidéosurveillance sur les lieux où elle aurait été aperçue. Tout le monde penche pour la thèse de la fugue. Mais j’aimerais en être certain. J’aimerais au moins savoir si elle dort au chaud, si elle va bien, être rassuré un minimum.

Manuella a-t-elle déjà fugué ?

Oui, l’année dernière, mais c’était complètement différent. Elle nous avait envoyé un SMS pour nous dire qu’elle avait besoin de respirer. Elle avait passé la nuit chez son copain de l’époque et on l’avait retrouvée dès le lendemain. J’avais d’ailleurs été très dur avec elle. Manuella ne m’a plus parlé pendant des mois. C’est une jeune fille renfermée. Elle ne va plus au lycée depuis septembre. Elle veut travailler (il souffle). On s’était retrouvés il y a quelques semaines. Ça allait mieux entre nous… Elle fréquentait apparemment un jeune homme de 25 ans, un certain Gérald.

L’avez-vous contacté ?

Oui. Je n’étais pas au courant de cette relation avant sa disparition. Je l’ai retrouvé grâce à Facebook. Au départ, j’étais persuadé qu’elle était avec lui. Mais il m’a juré que non, qu’ils n’étaient plus ensemble et qu’il n’avait plus de nouvelles depuis le mardi avant sa disparition. Sa meilleure amie, Kathy, m’affirme aussi qu’elle ne sait rien.

Qu’aimeriez-vous dire à votre fille ?

Que toute la famille l’attend. Qu’il ne faut pas qu’elle ait peur de rentrer. Sans elle, nous ne vivons plus. Aujourd’hui, je n’ai plus de vie.

Si vous avez des informations, vous pouvez contacter la gendarmerie de Lizy-sur- Ourcq au 01 60 01 70 10 ou le commissariat de Meaux au 01 60 23 32 17.

Manuella a disparu il y a un mois, jour pour jour.
Manuella a disparu il y a un mois, jour pour jour.

Meaux, 77

Meaux
Une de la semaine
Marne-la-Vallée
Une de la semaine
Abonnez-vous

Revue de web

    fournis par Google

    À Feuilleter

    Une GUIDE DE L'ETE
    Les archives